Voyage d’Étude 2020 du KKL-JNF pour les Éducateurs

En janvier 2020, Le Département de l’Éducation en Diaspora, Secteur Éducation et Communauté du KKL-FNJ, a organisé le troisième séminaire annuel pour les éducateurs australiens, avec la participation de soixante-quinze directeurs d’école, enseignants, et autres éducateurs de vingt-sept écoles différentes. Pour la plupart d’entre eux, il s’agissait du premier voyage en Israël.

Pendant dix jours, les participants ont parcouru le pays, du Plateau du Golan à la Arava. Ils ont appris à connaître les paysages variés d’Israël, la culture locale et les habitants, en visitant des institutions éducatives, en assistant à des conférences de haut niveau, en participant à des groupes de discussion, et en faisant des rencontres passionnantes avec des enseignants et des élèves autochtones. Ils ont également découvert une partie du travail du KKL, dédié à la mise en valeur de la terre et au développement des communautés. De nombreux projets leur ont été également été présentés, auxquels le JNF d’Australie participe activement. Ce programme a été conçu pour donner aux éducateurs des outils pédagogiques attrayants, visant à renforcer le lien de la jeune génération avec la terre, le peuple, l’État et le patrimoine d’Israël.

Cliquez ci-dessous pour découvrir l’itinéraire parcouru jour après jour. Vous pourrez ainsi accéder aux photos, et en savoir davantage sur ce voyage :

  • Jour 1 : 31 décembre 2019 - Des Éducateurs de Nouvelle-Zélande et d’Australie Partent à la Découverte d’Israël avec le KKL-JNF

    « Il est important pour nous de mieux connaître le background de nos élèves juifs. »
    (Dee Pitcairn, Directeur de l’École Primaire Reddam House, Sydney)

    Lors d’une émouvante cérémonie d’ouverture au Centre Champs et Forêts de Shuni dans le Parc Jabotinsky, chaque participant a planté un arbre en l’honneur de son école. À cette occasion, tous ont pu voir la manière dont un site antique sert aujourd’hui à renforcer l’identification des jeunes avec la terre et l’histoire d’Israël.

    Les participants se sont ensuite rendus au Jordan River Village, centre de vacances accueillant des enfants souffrant de graves maladies et de handicaps physiques. Ils ont visité le jardin scientifique multi-sensoriel financé par le JNF d’Australie, et ont participé à des activités éducatives visant à renforcer le lien entre les jeunes de Diaspora et Israël.

    (Photographie : Yoav Devir)

  • Jour 2 : 1er janvier 2020 - Sionisme et Nature dans le Nord d’Israël

    « Peu importe combien de fois on visite ce pays, on découvre toujours quelque chose de nouveau. »
    (Ariella Gabbay, Enseignante, Belview Hill School, Sydney)

    On the second day of their trip, the educators experienced the transformative spirituality of the mystical city of Tzfat, one of Israel’s four ancient holy cities and the capital of the Upper Galilee. They continued to the Golan Heights for a geopolitical jeep ride of the region with breathtaking panoramic views and tours of historic battle sites.

    At Hula Lake Park, one of the world’s leading ornithological sites, they observed some of nature’s wonders and learned about KKL-JNF’s role in rehabilitating the site. They returned to Tzfat for a joyful evening of folk music and dancing, rounding out a day rich with spirituality, history, ecology, and culture.

    (Photographie : Yoav Devir)

  • Jour 3 : 2 janvier 2020 - Visite d’Institutions Éducatives en Basse Galilée

    « La situation en Israël est très complexe, mais c’est merveilleux de voir comment les gens vivent ici côte à côte, et acceptent tous les membres des autres religions. »

    (Robyn Grana, Masada College, Sydney)

    Les participants ont passé la journée à rencontrer des éducateurs locaux et à visiter des instituts éducatifs uniques dans la région de Misgav, notamment ceux financés par le JNF d’Australie. Ils ont découvert divers projets éducatifs, notamment un programme de coexistence pour les Juifs et les Arabes du troisième âge, un programme de soutien pour les femmes de la communauté bédouine, et un centre éducatif visant à développer les compétences en leadership des jeunes issus de banlieues périphériques.
    En participant à des activités créatives du KKL-JNF, les éducateurs ont acquis de nouveaux outils dont ils pourront se servir dans leurs écoles, notamment des ateliers et des jeux portant sur l’art israélien, l’esprit d’innovation, et le lien entre la langue et la culture hébraïques. Ils ont également découvert des projets éducatifs collaboratifs entre les communautés d’Israël et d’Australie, visant à renforcer le lien entre les jeunes de Diaspora, la terre, le patrimoine et le peuple d’Israël.

    (Photographie : Yoav Devir)

  • Jour 4 : 3 janvier 2020 - Les Éducateurs Australiens se Relient à Jérusalem à Travers le Temps

    « Partout ailleurs, on regarde avec les yeux ; à Jérusalem, on regarde avec le cœur. »(Jenny Glazer, École St. Ives, Sydney)

    Les participants se sont rendus à Jérusalem qui est le cœur et l’âme du peuple juif, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours. Ils ont appris ce que représente la Ville Sainte pour les principales religions du monde, en se rendant sur les lieux saints du Mont des Oliviers, de la Cité de David et du Mur Occidental. Ils ont également suivi les traces des soldats de Tsahal qui ont libéré la ville en 1967, lors de la guerre des Six Jours.
    Beaucoup de participants ont eu l’impression émouvante de rentrer à la maison, et ont été bouleversés par la spiritualité qu’ils ont ressentie tout au long de leur séjour à Jérusalem, avec notamment un Chabbat inoubliable.

    (Photographie : Yoav Devir)

  • Jour 5 : 4 janvier 2020 - Un Chabbat Israélien à Jérusalem

    « L’héroïsme, la détermination et la loyauté ne sont pas des valeurs uniquement réservées aux soldats, mais elles sont l’apanage de tous les êtres humains, y compris vous et vos élèves. »

    (Alon Wald   Jérusalem)

    Le groupe a profité d’un Chabbat magique à Jérusalem, en participant aux coutumes particulières de la journée, notamment l’allumage des bougies et les offices. Ils ont également partagé les repas de Chabbat accompagnés de chants traditionnels, de récits émouvants, et d’étude de la Torah. Samedi soir, après la fin de Chabbat, ils ont visité la Colline des Munitions, où ils ont rendu hommage aux soldats héroïques tombés lors de la bataille pour Jérusalem pendant la guerre des Six Jours. Ils ont découvert le courage et la détermination propres à l’état d’esprit israélien, et ont terminé la nuit avec de la musique, des chansons, et des danses folkloriques israéliennes.

    (Photographie : Yoav Devir)

  • Jour 6 : 5 janvier 2020 – Le Peuple Juif entre Survie et Renouveau : de Yad Vashem à la Bordure de Gaza

    « J’ai le sentiment que l’histoire du peuple juif se mêle à ma propre histoire familiale. »

    (Yehuda Kaplan, Victorian School of Languages, Melbourne)

    La deuxième semaine du voyage d’étude a commencé au Bâtiment des Institutions Nationales. Puis, les participants ont continué vers Yad Vashem, se sont rendus au Centre Éducatif Champs et Forêts de Ness Harim, et ont visité les communautés de la région frontalière de Gaza. Ils ont découvert le rôle des institutions sionistes internationales dans le développement d’Israël, depuis les premières étapes de la formation du pays jusqu’à nos jours. Ils ont pleuré les six millions de Juifs assassinés pendant la Shoah, et ont réfléchi à la manière de transmettre aux jeunes d’aujourd’hui les messages importants de ce terrible épisode historique.
    Lors de ce parcours de résilience et de reconstruction, les participants ont pris connaissance de projets éducatifs et écologiques dans l’instable région du sud. Ils ont été émerveillés par la détermination des familles vivant sous la menace permanente des tirs de roquettes. Lors de rencontres authentiques avec des éducateurs et des dirigeants locaux, ils ont discuté de la difficulté d’élever des enfants dans ces conditions, et se sont également découvert de nombreuses expériences et valeurs communes.

    (Photographie : Yoav Devir)

  • Jour 7 : 6 janvier 2020 - Les Défis et les Réussites Inhérents à la Vie dans le Néguev

    « C’est impressionnant que des pionniers juifs souhaitent vivre ici. Ce qu’ils font, ils le font pour nous tous. »

    (Rabbi Yossi Friedman, Mount Sinai College et Synagogue Maroubra, Sydney)

    Le groupe a passé la journée à découvrir les difficultés inhérentes à la vie dans le Néguev. Au Mémorial de la Flèche Noire, ils ont notamment écouté un exposé sur la sécurité, puis ont rencontré des membres et des dirigeants du kibboutz Kfar Aza. Ils ont également visité des instituts éducatifs de la région, où ils ont pu se faire une impression directe du système pédagogique local en rencontrant les enseignants et les élèves locaux.

    Au nouveau centre de développement durable de la ville bédouine de Rahat, ils ont réalisé à quel point les enseignants bédouins comptent sur le système éducatif pour permettre aux jeunes de transformer leur communauté. Ils ont également participé à des discussions de groupes à Beer-Sheva, au cours desquelles les enseignants bédouins et juifs ont débattu des difficultés concernant l’éducation d’élèves issus de cultures différentes. Enfin, les participants ont visité le Centre Commémoratif ANZAC, où ils ont découvert le rôle déterminant des soldats de l’ANZAC dans la conquête de Beer-Sheva pour les Britanniques, lors de la Première Guerre mondiale.

    (Photographie : Yoav Devir)

  • Jour 8 : 7 janvier 2020 - Sortir des Sentiers Battus dans le Néguev

    « Nous avons rencontré des gens qui veulent grandir ensemble, et créer quelque chose de nouveau pour les générations à venir. »
    (Max Agapitos, Moriah College, Sydney)

    Pendant ce huitième jour du séminaire, les participants ont vu à quel point Israël a réalisé le rêve de David Ben Gourion, qui aspirait à construire une implantation florissante dans le désert aride du Néguev. Ils ont découvert des projets impressionnants, et rencontré des personnes profondément motivées qui sont la preuve vivante que rien ne résiste à la conviction et à la volonté. Ils ont notamment visité les réservoirs de Besor, qui font partie du projet de protection des ressources en eau du KKL-JNF. Ils ont également découvert l’existence de projets éducatifs collaboratifs menés par des dirigeants et des éducateurs locaux. Enfin, ils ont vu la manière dont Israël utilise des technologies innovantes pour exploiter les énergies renouvelables, à la Centrale thermo-solaire d’Ashalim.
    Le groupe a également visité l’oasis verte de Nizana. Des jeunes de divers horizons se réunissent dans ce village éducatif, afin de participer à des ateliers, à des activités éducatives, et à des expéditions dans le désert, visant à leur faire découvrir différents aspects du Sionisme, de l’écologie et du désert. Après une visite passionnante à la base aérienne de Ramon, le groupe a terminé la journée en visitant la modeste demeure de David Ben Gourion à Sdé Boker.

    (Photographie : Yoav Devir)

  • Jour 9 : 8 janvier 2020 - Éducation, Sionisme et Agriculture dans la Arava

    « C’est très impressionnant de voir comment l’eau est exploitée dans la Arava pour favoriser l’agriculture du désert. »
    (Niall Gilhooly, Emanuel School, Sydney

    Dans la Arava, les participants ont découvert l’extrême ingéniosité des Israéliens. Ils y ont rencontré des pionniers des temps modernes qui ont consacré leur vie à faire fleurir le désert, au sens propre et figuré.
    Ils ont visité le centre agricole de R&D au Centre Vidor. Puis, ils ont travaillé dans les champs de la ferme Bein Hashitin qui supervise des programmes éducatifs sionistes pour les jeunes. Enfin, ils ont rencontré des étudiants issus de pays en voie de développement au Centre International Arava de Formation Agricole. Tout au long de la journée, ils ont visité de nombreux sites financés par le KKL-JNF et le JNF d’Australie.

    (Photographie : Yoav Devir)

  • Jour 10 : 9 janvier 2020 - Israël - La Véritable Histoire

    En tant qu’éducateurs, nous sommes habitués à nous investir pour nos élèves, et cela fait tout drôle de participer à un séminaire où pour une fois, nous sommes les bénéficiaires d’un enseignement.
    (Rav Yossi Friedman, Mount Sinai College et Maroubra Synagogue, Sydney)

    Le dernier jour du voyage d’étude a commencé à Massada, où les participants ont découvert l’histoire dramatique qui s’est déroulée en ce lieu, et la manière dont ce site est devenu un symbole de liberté et de courage dans l’histoire du sionisme. Puis, le groupe s’est rendu au Musée de l’Institut Ayalon de Rehovot, où se trouve une usine d’armes clandestines qui fut construite par la Haganah avant la création de l’État. Les participants ont ensuite visité le lycée De Shalit à Rehovot. Ils y ont rencontré des élèves et des enseignants, ont pris connaissance des activités de l’école, et ont découvert que cet établissement avait servi de poste de commandement de la cavalerie australienne pendant la Première Guerre mondiale.
    Après dix journées bien remplies à parcourir le pays, à visiter des sites historiques grandioses, et à rencontrer des gens passionnants, les participants ont renforcé leur lien avec la terre, le peuple et l’histoire d’Israël, et sont repartis dotés de nombreux outils pédagogiques et de nouvelles idées à partager avec leurs élèves.

     

     

    (Photographie : Yoav Devir)